Blog

Gérez votre fiscalité avec le PER retraite, quel que soit votre degré d’imposition

PER individuel – sachant que ce placement contient aussi un PER collectif et un PER catégoriel, présentant, eux aussi, leurs avantages fiscaux respectifs.

 

Deux options possibles pour profiter des avantages fiscaux

Le PER propose 2 options : 

Première option : bénéficier de l’avantage fiscal pendant toute la phase d’épargne : les versements que vous placez dans votre Plan sont déductibles de votre impôt sur le revenu. Ainsi, en alimentant votre PER, vous êtes non seulement exonéré d’impôt, mais vous allégez aussi votre IR.

Ce qu’il faut retenir : vous pouvez alimenter votre Plan sans limite de montant. Cependant, la réduction d’impôt est plafonnée. Ce plafond tient compte du taux de 10% des revenus d’activité professionnelle nets de frais – et compte tenu d’une limite par rapport au PASS de l’année précédente.

Les conséquences de la jouissance des avantages fiscaux à l’entrée : la sortie en capital est pleinement taxée, tandis que le régime en cas de sortie en rente est celui de la rente viagère à titre gratuit.

Cette option : pour qui ? Du fait de cette possibilité de défiscaliser tout au long de la période de détention de votre PER, le Plan est ainsi fait pour les épargnants fortement imposés. Si ces derniers n’ont pas beaucoup d'impôts à payer, il vaut alors mieux réserver les avantages pour la sortie, que ce soit en rente ou en capital, ce que nous examinerons dans le prochain paragraphe.

 

Seconde option : bénéficier de l’avantage fiscal à la sortie. Cela veut dire que vous renoncez à la déduction du montant des sommes versées afin de profiter d’une exonération d’impôt au moment de votre départ à la retraite – ou en cas de sortie anticipée comme expliqué plus bas.

Cette option : pour qui ? Si vous payez peu d’impôt et que leur montant est inférieur à vos versements, vous pouvez demander à profiter de la jouissance des avantages à la sortie.

Les conséquences de la renonciation aux avantages fiscaux à l’entrée : seuls les produits du capital sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU)Le Plan d’épargne retraite commence à séduire de plus en plus et doit son succès à sa flexibilité par rapport aux autres placements pour la retraite – qui d’ailleurs, ne sont plus commercialisés. Parmi les paramètres caractérisant cette flexibilité : la fiscalité. Nous aborderons ici celle du PER individuel – sachant que ce placement contient aussi un PER collectif et un PER catégoriel, [...]

Comment investir sous Pinel sans risque ?

pour garantir votre réduction d’impôt qui fait partie des avantages principaux de la loi Pinel.

 

Rappel sur la défiscalisation immobilière Pinel

Afin de comprendre le cœur du sujet, rappelons ce qu’est la défiscalisation immobilière Pinel. Vous achetez et faites louer le bien immobilier qui sera occupé en tant que résidence principale du locataire. La contrepartie est une réduction d’impôt qui est fonction des durées d’engagement comme susmentionné, et qui est la suivante :

  • si l’investissement a lieu en 2023 : 10.5%, 15% et 17.5%
  • si celui-ci intervient en 2024 : 9%, 12% et 14%. Le dispositif s’éteint définitivement le 31 décembre 2024
  • si vous optez pour le Pinel Plus, dont les exigences sont plus contraignantes, vous bénéficiez d’un plus intéressant taux de défiscalisation : 12%, 18% ou 21%

Plusieurs conditions d’éligibilité s’appliquent : 

  • un appartement neuf acquis en VEFA auprès d’un promoteur immobilier – et qui fait partie d’un immeuble de logement collectif
  • un emplacement dans une des communes de la zone A Bis, A ou B1
  • des plafonds à respecter : celui des loyers par zone, celui des ressources des locataires, de même que le montant maximal de l’investissement (5 500m²/ an ou 300 000 euros par an)

 

Choisissez un appartement de moyenne surface

Les appartements de type T2 ou T3 sont les plus recherchés et d’ailleurs les plus faciles à mettre en location. Quant à ceux de type T4 et T5, ils sont plus rentables si vous vous tournez vers la colocation – qui est autorisée avec la loi Pinel. Ces deux options présentent toutes deux leurs avantages et leurs inconvénients. Avec les T4 et les T5 par exemple, vous pouvez appliquer des loyers plus élevés sachant que vous considérez les plafonds pour les locataires – et non pour un seul locataire. Le bémol : si l’un d’entre eux résilie son bail, les loyers que vous percevez subissent une baisse.

 

Calculez le juste loyer

Nous avons parlé plus haut de plafonds à respecter et ceux-ci doivent entrer en compte dans le calcul du loyer que vous allez appliquer. Cela veut dire que vous devez être vigilant à ne pas vous retrouver avec un loyer décoté ou, à l’inverse, surcoté.

Le calcul n’est pas aisé, compte tenu de plusieurs paramètres qui entrent en compte afin d’atteindre un bon rendement, en plus d’une rentabilité finale intéressante. Ces paramètres sont, par exemple, le coût de l’acquisition, de même que le nombre de mètres carrés habitables. Renseignez-vous également sur l’Indice de révision des loyers (IRL)Lorsque vous réalisez un investissement immobilier locatif sous la loi Pinel, vous devez vous engager sur une durée prédéfinie par la loi et, par conséquent, vous assurer que le bien est loué pendant toute cette période. Celle-ci est de 6 ans, 9 ans ou 12 ans selon vos convenances, afin de vous faire profiter de 3 taux différents – nous y reviendrons. Important donc de verrouiller votre investissement sur la période choisie et [...]

Location meublée : pourquoi est-elle encore plus intéressante en 2023 ?

Location meublée : pourquoi est-elle encore plus intéressante en 2023 ?
vous êtes déjà un loueur LMNP et que vous souhaitez réviser vos loyers, ces dispositions s’appliquent également, de même que celles déterminées dans le bail commercial signé avec votre locataire.

 

Une demande locative plus dense

L’inflation  génère des répercussions sur les prêts bancaires, du fait de la révision par la Banque centrale européenne des taux directeurs. Cela dans le cadre d’une politique monétaire de lutte contre l’inflation. Le second semestre 2023 fera encore l’objet d’une remontée de 3.25%

Par conséquent, les ménages deviennent réticents à contracter un prêt qui leur coûterait cher et qui amoindriront considérablement le rendement de leur projet de construction immobilière. Ces derniers préfèrent alors se mettre en position d’attentisme et louent leur logement, à défaut de jouir de leur résidence principale. D’où cette augmentation significative de la demande locative, quelle que soit la région. Cependant, les grandes villes sont plus touchées par ce phénomène. Il vaut donc mieux faire de la location meublée dans les métropoles les plus tendues, de préférence celles de plus de 250 000 à 150 000 habitants.

 

Faut-il augmenter les loyers chaque année ?

Il est possible de réviser les loyers à la hausse chaque année certes, mais il vaut toujours mieux évaluer plusieurs paramètres afin de fidéliser vos locataires. Par exemple, en mettant en avant les points forts et les axes d’amélioration, tout en continuant à analyser la demande locative pour votre commune.

Si vous faites louer un logement soumis à la loi de 1948Beaucoup sont de plus en plus intéressés dans la mise en location de leur bien immobilier grâce aux multiples avantages issus du statut de LMNP (location meublée non professionnelle). Le rendement est plus consistant que celui issu de la location nue, et cette tendance devient encore plus marquée pour 2023. Des loyers en hausse Une des principales origines de cette tendance haussière des rendements : une augmentation des loyers, par rapport à [...]

Réduisez vos impôts et assurez-vous un rendement solide avec un Plan Épargne Retraite (PER)

Free Entrepreneur Laptop illustration and picture
la composition de votre portefeuille PER.

Quelle est la réduction d’impôt ?

La réduction d’impôt peut être opérée : soit pendant toute la phase d’épargne, soit au rachat du contrat. Avant de décider, vous pouvez donc évaluer vos besoins par rapport à votre situation fiscale.

La défiscalisation pendant toute la phase d’épargne prend la forme de la déduction de vos primes de versement. Celle-ci est réalisée sur votre assiette imposable, si vous avez investi dans un PER individuel.

Si vous détenez un PER collectif, vos versements sont exonérés d’impôt sur le revenu. Pour rappel, votre PER collectif est principalement alimenté par les intéressements et les participations, les abondements de l’employeur ou encore les jours CET et les jours de repos non pris. Par ailleurs, vous êtes soumis à la contribution sociale généralisée (CSG) et à la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)Le saviez-vous ? Vous pouvez épargner pour la retraite tout en réduisant votre impôt sur le revenu. Vous avez aussi la possibilité de choisir de profiter des avantages fiscaux au rachat du contrat ou au moment de la perception des rentes viagères. C’est ce que propose le Plan d’épargne retraite PER, qui est apprécié pour sa flexibilité en matière de fiscalité. En plus de cette réduction [...]

Comment fonctionne le régime micro BIC en LMNP ?

Free Man Business photo and picture
tous les avantages de la LMNP. Toujours est-il qu’il est question de sous-louer à titre de résidence principale du locataire. Ainsi, une partie du logement est occupée par ce dernier, suivant un contrat conclu en bonne et due forme par les deux parties. Par ailleurs, les loyers seront fixés suivant une certaine limite et en fonction de l’emplacement du bien.

 

Quelles conditions en ce qu’il s’agit du montant des recettes ?

Les recettes locatives ne doivent pas excéder les 72 600 euros hors taxes. Si ce seuil est dépassé au cours de deux années successives, vous basculez vers le régime réel d’imposition.

Pour les meublés de tourisme classés et les maisons d’hôtes, ce seuil est ramené à 176 200 euros hors taxes.

 

Quels sont les avantages fiscaux ?

Vous bénéficiez d’un abattement forfaitaire de 50%, tandis que celui-ci est de 71% pour les chambres d’hôtes et les meublés de tourisme classés. Rappelons que le régime micro BIC, tout comme le réel d’imposition, est applicable aussi bien pour une location dans le neuf que dans l’ancien.

Toutefois, si vous achetez en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) et que votre régime est le micro BIC, vous pouvez opter pour une défiscalisation supplémentaire avec le dispositif Censi-Bouvard. La réduction d’impôt supplémentaire est de 11% du montant de votre investissement. Attention, car ce dispositif est soumis à certaines exigences, telles que l’obligation de s’engager sur une période de 9 ans. La loi Censi-Bouvard vous fait aussi profiter d’un atout considérable qui est la possibilité de récupérer l’excédent de réduction fiscale sur les 6 années suivantes. À noter que ce dispositif expire le 31 décembre 2023.

Les loueurs en meublés professionnels (LMP), quant à eux, ne peuvent pas bénéficier de la loi Censi-Bouvard, mais plutôt d’autres avantages fiscaux, en plus de profiter de ces deux régimes susmentionnés.

 

Comment réaliser les déclarations fiscales ?

Vous effectuez votre déclaration fiscale à partir de votre déclaration complémentaire n°2042-C PROFaire de la location meublée permet de réduire efficacement l’impôt sur le revenu du loueur. Il exerce sous le statut de loueur en meublé non professionnel, qui lui fait profiter du régime réel d'imposition ou du micro-BIC, pouvant être associé au dispositif Censi-Bouvard. Si les recettes annuelles tirées de cette activité n'excèdent pas une certaine limite, votre régime sera le micro BIC. [...]

contact-aquitaine.fr, contact-aquitaine.fr, découvrir nos articles.